552 dearhomme:

Ton Heukels | Ph: Bryan Huynh
81736 
my hands have beenthrough more than your mind, and if youlook at my palmsclose enough, you cansee worn out creasesfrom reaching outto people who never can admit to needinga helping hand.
15859
1070 boyirl:

EYE I copy, 2013Emma Hartvig
Nothing can wear you out like caring about people.

— S.E. Hinton, That Was Then, This Is Now¬† (via jesape)

April 16, 2014
1376 gay8:

Liudmila SavelievaUntitled, 2013
418
149205
18135 
all things fair (1995)
14 lookinginliterature:

From the 1952 edition, see earlier posts. I left in the pencil marks of countless previous library-goers; it shows how much the poem has lived and influenced, even just from this one book. 
Title: Enivrez-Vous! (Be Drunk; or literally, Intoxicate Yourself!)
Author: Charles Baudelaire
Transcript: 
Il faut être toujours ivre, tout est là ; c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!

Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront, il est l’heure de s’enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.